04/10/2004

annif de nath

et oui la semaine passe, c'etait l'anniversaire de nathalie.
 
Comme prevu on a debuter la soiree au 7th art puisqu'elle travaillait et ensuite nous sommes tous aller au karaoke a battice. Une petite sortir avec le personnel de la brasserie c'etait vraiment chouette. Evidemment on est rentrer a 6h30 du mat alors dur dur quand meme le reveille

13:35 Écrit par kylun | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

La force du temps

Jour après jour, je m'attaquerai
À tes falaises ocrées
Vague après vague, je grugerai
Ton roc pour le façonner
Vents et marées sont mes alliés
Nous avons l'éternité
Pour venir à bout de ta dureté
Pour briser, ta rugosité
Sans arrêt, je lancerai
Contre toi, mes eaux déchainées
Ressac après ressac, je t'affaiblirai
Coup sur coup, j'émietterai
Ton cap, ta paroi, ton rocher.
Mes flots, je monterai
Contre ton promontoire pour le dégrader,
Le défoncer, l'effondrer.
Démolir tes côtes, les démanteler.
Abattre tes murs, les foudroyer,
Les fracasser, les fracturer.
Car telle est ma volonté,
Mon opiniâtreté.


13:28 Écrit par kylun | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

riders on the storm

Passagers de la tempête X2
Dans cette maison nous sommes nés,
Dans ce monde nous sommes jetés
Comme un chien sans son os
Comme un acteur sans postérité
Passagers de la tempête
Il y a un tueur sur la route
Son cerveau se convulse comme un crapaud
Prenez de longues vacances
Laissez jouer vos enfants
Si vous emmenez cet homme, ouais
La gentille famille mourra
Un tueur sur la route, ouais.
Ma fille tu dois aimer ton homme X2
Le prendre par la main
Lui faire comprendre
Que le monde dépend de toi
Jamais nos vies ne s'éteigneront
Tu dois aimer ton homme, ouais, wow!
Passagers de la tempête
Dans cette maison nous sommes nés,
Dans ce monde nous sommes jetés
Comme un chien sans son os
Comme un acteur sans postérité
Passagers de la tempête, passagers de la tempête X5

13:26 Écrit par kylun | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Wind Of Change

Je longe la Moskova
En direction du parc Gorky (2)
Tout en écoutant le vent du changement
Une nuit d'été d'août
Des soldats défilent
Tout en écoutant le vent du changement
 
Le monde est sur le point de se renfermer
As-tu déjà songé
Que nous pouvions être proches à ce point, tels des frères
Le futur est dans l'air
Je peux le ressentir en tout lieu
Soufflant avec le vent du changement
 
[Refrain 1]
Abandonne-moi dans la magie du moment
Par une nuit glorieuse
Durant laquelle les enfants de demain se perdent en rêves
Dans le vent du changement
 
Marcher dans la rue
Les souvenirs lointains
Sont enterrés dans le passé pour l'éternité
Je longe la Moskova
En direction du parc Gorky
Tout en écoutant le vent du changement
 
[Refrain 2]
Abandonne-moi dans la magie du moment
Par une nuit glorieuse
Durant laquelle les enfants de demain partagent leurs rêves
Avec toi et avec moi
 
[Refrain 1]
 
Le vent du changement
Souffle droit dans le visage du temps
Tel une tornade qui sonnera les cloches de la liberté
Pour la sérénité de l'esprit
Laisse ta balalaïka (3) chanter
Ce que ma guitare veut exprimer
 
[Refrain 2]
 
[Refrain 1]

13:25 Écrit par kylun | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Poison

Ton cruel stratageme
Ton sang comme la glace
Un seul regard peut tuer
Ma douleur, ton frisson
 
Je veux t'aimer mais je devrais mieux ne pas toucher (ne pas toucher)
Je veux te porter mais mes sens me disent d'areter
Je veux t'embrasser mais je le desir tellement (telement)
Je veux te goûter mais tes levres sont un poison venimeux
Tu est du poison coulant dans mes veines
Tu est du poison, Je ne veux pas briser ces chaines
 
Ta bouche, si chaude
Ta toile, je suis piégé
Ta peau, si humide
Un glaçon noir sur la transpiration
 
Je t'entend appeler et ça me démange( et epingles)
Je veux te blésser juste pour t'entendre crier mon nom
Je ne veux pas te toucher mais je t'ai dans la peau (si pronfond)
Je veux t'embrasser mais tes levres sont un poison venimeux
Tu est du poison coulant dans mes veines
Tu est du poison, Je ne veux pas briser ces chaines
Poison
 
Un seul regard peut tuer
Ma douleur, ton frisson
Je veux t'aimer mais je devrais mieux ne pas toucher (ne pas toucher)
Je veux te porter mais mes sens me disent d'areter
Je veux t'embrasser mais je le desir tellement (telement)
Je veux te goûter mais tes levres sont un poison venimeux
Tu est du poison coulant dans mes veines
Tu est du poison, Je ne veux pas briser ces chaines
Poison
 
Je veux t'aimer mais je devrais mieux ne pas toucher (ne pas toucher)
Je veux te porter mais mes sens me disent d'areter
Je veux t'embrasser mais je le desir tellement (telement)
Je veux te goûter mais tes levres sont un poison venimeux, yeah
Je ne veux pas briser ces chaines
Poison, oh no
Courant pronfondement dans mes veines
Brulant pronfondement dans mes veines
C'est du poison
Je ne veux pas briser ces chaines
Poison

13:24 Écrit par kylun | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Just Like Heaven

Montre moi comment tu fais ce tour
Celui qui me fait crier elle a dit
Celui qui me fait rire elle a dit
Et elle a posé ses bras autour de mon cou
Montre moi comment tu fais ça et je te promets
Je te promets que je m'enfuirai avec toi
Je m'enfuirai avec toi
 
Tournant comme une toupie
J'ai embrassé son visage et sa tête
Et (j'ai) rêvé de toutes les différentes manières je devais
La faire briller
Pourquoi es-tu si loin ? elle a dit
Pourquoi ne sauras tu jamais que je suis amoureuse de toi ?
Que je suis amoureuse de toi ?
 
Toi
Douce et unique
Toi
Perdue et solitaire
Toi
Bizarre comme les anges
Dansant dans les plus profonds océans
Te tortillant dans l'eau
Tu ressembles à un rêve... (1)
 
La lumière m'a léché pour me donner une forme
J'ai dû m'être endormi plusieurs jours
Et bougeant mes lèvres pour soupirer son nom
J'ai ouvert les yeux
Et je me suis retrouvé seul
Seul
Seul au dessus d'une mer en furie
Qui a volé la seule fille que j'aimais
Et qui l'a noyée tout au fond de moi
 
Toi
Douce et unique
Toi
Perdue et solitaire
Toi
Comme le Paradis

13:22 Écrit par kylun | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

The Walk

Je t'ai appelé après minuit
Et j'ai couru jusqu'à ce que mon coeur explose
J'ai dépassé la femme qui hurle
Et suis resté dehors derrière ta porte
 
Nous avons marché autour du lac
Et sommes levés sous la pluie
Et tout le monde s'est retournés
Une novuelle fois dérangés dans leurs rêves
 
L'heure des visites est terminé
Alors nous sommes partis
Et jouant puis criant fort
Pourquoi crie t'on toujours ainsi ?
 
Je t'ai embrassé dans l'eau
Et fais chanter tes lèvres sèches
J'ai vu que tu ressemblais
A un bébé japonais
En un instant je me suis rappelé de tout
 
Je t'ai appelé après minuit
Et j'ai couru jusqu'à ce que mon coeur explose
J'ai dépassé la femme qui hurle
Et suis resté dehors derrière ta porte
 
Je t'ai embrassé dans l'eau
Et fais chanter tes lèvres sèches
J'ai vu que tu ressemblais
A un bébé japonais
En un instant je me suis rappelé de tout


13:21 Écrit par kylun | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |